Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 août 2009 1 17 /08 /août /2009 16:56

Ce matin nous devions avoir un dernier safari dans le Masaï-Mara, hé bien, on ne sait pas pourquoi mais le chauffeur nous l’a sucrée ! Nous avons eu beau insister, il nous a donné tout un tas de prétextes bidons (il y a des embouteillages / on arrivera trop tard / on a déjà fait 2 jours de safari ça suffit) et nous emmène à Nairobi où nous arrivons à 14h00 !

Nous n’avons rien à faire jusqu’au soir et nous nous posons des questions sur notre safari annulé.

 

Le programme pour le reste du groupe est le diner au « Carnivore », une véritable institution au temps où la consommation de viandes d'animaux sauvages était légale : à cette époque vous pouviez y manger de la gazelle, de l’antilope, du zèbre et de la girafe à volonté !

 

Personnellement j’ai du mal à comprendre comment on peut passer la journée à s’extasier devant tant de beauté dans une réserve d’animaux pour ensuite manger ces mêmes animaux le soir. De nombreux touristes (la majorité) viennent ici admirer la faune sauvage et la protéger par le paiement du droit d’entrée, ils s’attableraient sans sourciller devant une assiette de girafe.

 

Même sans être végétarien comme moi, il me semble qu’il y a une aberration dans ce comportement.

 

Heureusement ce commerce a fini par être interdit et il n'y a pas lieu de le regretter si on veut éradiquer le braconnage.

 

Il est toutefois encore possible d’y manger du chameau, de l’autruche et du crocodile.

 

J’ai donc choisi le restaurant de l’hôtel qui sert d’ailleurs de nombreux plats végétariens ; j’ai  remarqué qu’en général dans les hôtels de ce pays les végétariens sont très bien considérés ; peut-être grâce à la fréquentation de touristes indiens chez qui il y a également de nombreux végétariens ?

 

Je préfère payer un droit d’entrée parfois assez cher dans les réserves, droit qui sert à préserver la faune, payer les gardiens, gérer le parc, plutôt que de payer un restaurant qui fait tuer les animaux et cautionne le commerce d'animaux sauvages.

 

Toujours est-il que c’est une journée de gachée : pas de safari, des heures interminables sur les pistes défoncées et les routes, tout ça pour s’arrêter à Nairobi. On aurait mieux fait d’aller direct au parc suivant, l’itinéraire est à revoir…


Repost 0
Published by Julia - dans Safari Kenya
commenter cet article
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 14:25

Toujours en panne de radio, nous prenons maintenant l'habitude de nous diriger vers les groupes de minibus arrêtés (plus il y en a et plus on s'attend à une belle rencontre).

Au détour d’un fourré nous voyons une forme grise bouger ; ça bouge encore un peu, le temps de nous laisser apercevoir un rhinocéros (c’est la première fois que j’en vois un) puis il se recouche dans les hautes herbes.

Toutes les espèces de rhinocéros sont considérées comme menacées de disparition. De tous temps tenue pour aphrodisiaque par les Chinois et les Japonais, leur corne n'a aucune vertu médicinale mais, à cause de cette croyance, beaucoup de rhinocéros sont tués. Entre 1980 et 1984, la moitié des rhinocéros noirs ont payé de leur vie ce trafic de cornes.


L. : 2,80 m à 5 m  H. : 1,40  à 1,60 m 
P. :  de 1 à 5 tonnes
Ce sont les plus gros
mammifères terrestres actuels après l'éléphant. Il porte une ou deux cornes sur le nez, et non sur le front comme les autres mammifères cornus.
Comme l'éléphant, le rhinocéros barrit.


Capacité visuelle faible, compensée par un odorat subtil et une très bonne audition. Les mâles ne possèdent pas de scrotum : les testicules se trouvent à l'intérieur du corps.
La femelle s'appelle la rhinocère et le petit le rhinocéron.



Encore tout étonnés et émerveillés par cette rencontre, (les rhinocéros ne courent pas les rues), nous reprenons la route quand le chauffeur nous annonce un serval !!!

Je ne peux pas le croire avant de le voir vraiment, cet animal est sur ma liste des « priorités et préférés » à voir.

 

Le serval est un félin africain de taille moyenne peut-être assez commun mais toutefois rare à observer.

Des analyses d'ADN ont montré que le serval descend du même ancêtre que le lion, et qu'il est proche du chat doré africain, donc un mélange de lion et de chat avec une robe de léopard, n’est-ce pas le rêve de tout amateur de chats d’avoir un tel animal ?


L. : 85 à 112 cm ( + queue de 30 à 50 cm).

P. : de 9 à 16 kg chez les femelles, de 12 à 26 kg chez les mâles


Le serval fait partie des félins capables de
ronronner.

Le serval est répertorié comme espèce pouvant être prochainement menacée d'extinction.

Les servals, comme les
guépards, sont généralement amicaux et faciles à domestiquer

(je demande à voir...)


cependant n’essayer pas d’en trouver en France, il est totalement interdit d’en posséder sans un permis spécial.

2 excellentes surprises coup sur coup, je me régale !


Et ce n’est pas fini, nous voici bientôt devant un groupe de lionnes allongées pour une sieste tranquille, puis nous arrivons devant un couple qui va nous faire vivre une scène d’amour en toute intimité…


Voici l’action en 3 photos :

1/ la lionne appelle le lion   2/ le lion répond    3/ le lion marque le territoire



 












Rendez-vous dans 3 mois et demi pour voir les petits (de 1 à 6) !

Après un rapide pique-nique nous nous dirigeons vers la rivière pour observer les hippopotames prendre un bain de soleil, ce qui est plutôt sympa car je ne les avais vu que dans l’eau jusqu’à maintenant ; c'est logique puisqu'ils sortent en général la nuit pour se nourrir.


Les hippopotames sont des animaux aquatiques au corps en forme de tonneau ( ! )
L. : 3,30 m à 3,70 m

H. : 1,30 à 1,65 m

P. : de 1 à 3 tonnes

Les 4 doigts de pieds sont palmés

Canines inférieures pouvant atteindre 45 cm chez le mâle

Epaisseur de la peau : 4,5 cm

Espérance de vie : environ 40 ans

 

Nous avons le droit de sortir du véhicule pour aller jusqu’au bord de la rivière, accompagnés d’un garde armé.

Si j’ai bien compris, c’est un des lieux de traversée de la grande migration… pas un gnou en vue…

  

Ensuite nous roulons un bon moment, notre digestion aidée par les chaos de la piste (lol), pour finir la journée en beauté par la merveille des merveilles : un guépard

 

Classé vulnérable par l'Union internationale pour la conservation de la nature, de nombreuses tentatives de protection sont en cours, incluant des procédés de clonage. C’est un des animaux terrestres les plus rapides à la course (pointe à 112 km/heure).

 

L. :de 1,20 à 1,50 m

dont 0,7 à 0,8 m pour la queue

H. : 70 à 90 cm

P. :de 35 à 65 kg

 


Et voila nous rentrons et pendant le trajet je fais un rapide récapitulatif de la journée : nous avons vu des phacochères, des topis, des gazelles, un troupeau de zèbre, un de topis, un rhinocéros, un serval, des lionnes assoupies, une scène d’amour chez les lions, un coup de soleil avec les hippo et un léopard ! Tout ça dans la même journée, vous pouvez le croire ? Je suis comblée !


Il reste demain matin pour voir la grande migration mais je n’ai plus vraiment d’espoir… enfin la journée a été belle quand même.


Repost 0
Published by Julia - dans Safari Kenya
commenter cet article
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 13:26

Aujourd’hui c’est le grand jour, je vais peut-être voir la traversée de la rivière par les gnous et les zèbres, cad la grande migration ! Suspense, suspense !

 

Nous partons vers 7h00 pour arpenter le plus possible le Masaï-Mara à la recherche d’animaux et nous n’avons pas longtemps à attendre pour tomber sur des potamochères (famille des suedés : porcins) ; je dois dire que le mâle est très marrant avec son nez garni d’une arrête cartilagineuse, ses espèces de moustache en forme de peigne, et ses quelques poils en guise de crinière :

 

Les défenses supérieures

sont à peine visible.

Le potamochère sort surtout

la nuit pour fouiller le sol,

il laboure la terre et est

donc très nuisible à

l'agriculture.

 

Oups, désolée, je n’avais pas vu
ce qu’il faisait quand
j’ai pris la photo !

 



Continuons avec un couple de damalisques (topi) :

 

Taillé pour la vitesse et

l’endurance, il a les épaules

surélevées, la poitrine large

et de longues jambes minces.

L. : 1,50 à 1,80 m

H. : 1,04 à 1,26 m

Poids : 90 à 147 kg

 

Le damalisque est l’une des
3 antilopes connues pour leur
habitude de constituer des arènes d’accouplement

(eh non, pas de photo !).

 



Le paysage devient magnifique quand nous traversons une grande savane ; nous roulons au hasard car la radio (qui sert principalement à échanger des infos avec les autres 4x4 de safari sur les bèbètes à voir) est en panne… mais bon, nous tombons quand même sur des troupeaux de zèbres.


Le zèbre, mon animal fétiche : je pourrai les regarder pendant des heures sans me lasser, fascinée par ses rayures, son losange sur la tête, ses dessins sur la queue représentant comme une tresse. Il n’existe pas 2 zèbres portant une robe identique, de plus c’est la seule espèce d’équidé à ne pas pouvoir être domestiquée par l’homme.

Et puis la grande question c’est : le zèbre est-il blanc à rayures noires ou noir à rayures blanches ?


 

 






















Repost 0
Published by Julia - dans Safari Kenya
commenter cet article
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 16:16

Parc du Masaï-Mara, début août, j’espère voir la grande migration des gnous ; comme on le dit toujours, cette migration est fonction des pluies et donc sa date varie d’une année sur l’autre ; en tout cas, elle se passe de début août à fin septembre, alors j’ai bon espoir...

Le Masaï Mara est une réserve nationale située au sud-ouest du Kenya. C'est le prolongement naturel du Parc national du Serengeti situé en Tanzanie. Elle tient son nom de la tribu qui vit sur ses terres, les Masaïs, et de la rivière qui la traverse, Mara.

La réserve est essentiellement constituée de vastes plaines de savane légèrement vallonnée, limitée à l'Ouest par l'escarpement d'Oloololo et au Sud par la Sand River, dans laquelle se croisent de nombreuses espèces de mammifères.

 

L'accès en est relativement compliqué : nous avons roulé pendant 7h00 sur des routes et des pistes en très mauvais état pour arriver aux portes de la réserve vers 14h00 où nous sommes heureux de poser nos bagages ;

 

Premier safari à 16h00, aux abords du parc et premières rencontres :

Impala ( ±70 000 dans le parc)

Cornes présentes seulement chez le male,
très écartées, en S et striées.

L. adulte : de 1,28 M à 1,50 M
H. : de 70 à 93 cm
Poids : entre 40 et 76 kg

Naissances toute l'année au terme d'une
gestation de 6 mois ½.




Gazelle de Thomson± 360 000)
C'est la gazelle la plus fréquente
d'Afrique orientale
L. : de 70 cm à 1,07 m
H. : de 58 à 70 cm
Poids : de 13 à 29 kg

Zèbre de Grant± 200 000)
Le zèbre est l'un des herbivores le
plus nomade, sans cesse à la
recherche de verts paturages.
L. : 2,30 m    H. : 1,30 m
Poids mâle 250 kg, femelle 220



Lion

L. adulte : de 2,40 m à 3,30 m
H. : environ 1,20 m
Poids : de 122 à 240 kg

Les mâles aquièrent une
crinière dans leur
troisième année.

Les lions sont les seuls félins
véritablement sociaux.




Cobe defassa

L. : de 1,77 à 2,35 m
H. : environ 1,22 m
Poids : 162 à 261 kg

Longues cornes épaisses
et striées, pointes arquées.

Les grands mâles (de 7 à 9
ans) défendent les meilleurs
térritoires tandis que les
femelles vivent en petite harde
de 5 à 10 têtes sur un domaine
vital commun.


Et c'est sur ce joli coucher de soleil que notre première journée s'achève, la tête pleine d'images et de rêves pour le lendemain.



Repost 0
Published by Julia - dans Safari Kenya
commenter cet article
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 00:23

4 drôles de filles partirent en guerre samedi dernier, guerre pacifique bien entendu, puisque nous luttons contre la cruauté, la violence et la barbarie.

 

Direction Mont-de-Marsan pour Eliane notre chauffeur, Nikita notre benjamine , Camille la benjamine et moi. Arrivées à 15h30 sur les lieux de la manifestation organisée par la FLAC, nous rejoignons nos amis ;



À 16h00 nous sommes prêtes pour l’ouverture de la manifestation et brandissons nos panneaux, il n’y a pas grand monde au début, quelques jeunes déjà bien imbibés se promenant avec leur verre à la main essaient de se rendre intéressant : « et le….  bœu-œuf on leee tue paaas pour le…. man-anger ? » aucun rapport, passons.


 











  
 

Les choses deviennent sérieuses quand la foule arrive pour se rendre aux arènes et assister aux corridas ; là évidemment, nous avons droit au lot commun de réflexions, des plus soft aux plus méchantes, accompagnées de bousculades, de grands gestes et de gros mots ; échantillons en vrac :

-         rentrez chez vous, les filles !

-         vous avez pas fini de nous emmerder ?

-         vous avez rien d’autre à f…

-         et les enfants du Darfour vous faites quoi pour eux ?

-         dégage, rentre chez toi !

-         c’est des animaux, nous l’espèce humaine on n’est pas des animaux !

-         arrêtez de dire des conneries !

-         c’est la tradition

 

C’est marrant de constater que ce sont les plus âgés les plus virulents, ils se sentent agressés rien que par notre présence, on dérange c’est clair.

Sans entrer dans de grandes discussions, sans répondre aux quolibets, notre but est de délivrer notre message : la vérité sur la corrida c’est la cruauté et l’agonie d’un animal pour le plaisir de quelques bipèdes.

 

A 17h00 l’action prend un nouveau tour, l’équipe de PETA, grande association américaine de défense des animaux, connue pour ses coups médiatiques arrive et entre en scène ; une vingtaine d’entre nous s’allonge par terre, en maillot de bain noir, avec des banderilles collées dans le dos et du faux sang, les autres tiennent des pancartes avec « corrida – basta » et autres slogans ; la scène symbolise la mort et l’agonie inutile d’animaux sans défense et est filmée et photographiée pendant ½ heure par les médias. On passera au journal régional le soir, voici le lien mais dépêchez-vous, je crois qu’on ne peut le voir qu’une semaine.

 

http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=b33a_1920&video_number=2

 

http://www.sudouest.com/landes/actualite/article/654029/mil/4897077.html

http://info.aquitaine.fr/spip.php?page=afp&newsml_id=090718173125.rao9oqw1

http://aquitaine.france3.fr/info/Manifestation-antitaurine-devant-les-ar%C3%A8nes-56135274.html

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5i79pWphR0PJY7D4i061k6zJzqqAA

 

Mauvaise nouvelle : le lendemain les arènes étaient pleines et les gens font déjà la queue pour des billets aux corridas de Bayonne !

 

On a encore du boulot, c’est pas gagné, mais courage, notre mouvement est en marche et on suivra l’exemple de l’Espagne, le pays qui inventa ce « spectacle » compte à présent 73 villes où les corridas sont interdites par leur maire pour aider à l’abandon de cette coutume barbare dans tout le pays !

 

 

 

 


























voir toutes les photos  --->   manifestation-anti-corrida-mdm manifestation-anti-corrida-mdm
Repost 0
Published by Julia - dans Actions animaux
commenter cet article
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 16:00

J’adore eBay !

J’adore faire des affaires sur eBay et acheter des petites choses à bas prix !

Exemples de mes dernières acquisitions : une tunique comme neuve 100% soie de la marque Maje à 1€ ; une paire de Puma modèle Espéra absolument neuves à 16€ et un lot de 3 plaques de moules en silicone 13 € (neuves aussi).

           maje.jpg           puma.jpg

Ça me permet de me faire plaisir ou de craquer à moindre coût.

 

                       moules 

 

Il n’y a pas longtemps j’avais remarqué un objet chez l’ebayeur « lamaison67 » ; c'est une tunique/robe de la célèbre marque Yumi que toutes les stars portaient l’hiver dernier ; j’ai remporté l’enchère et reçu l’objet, seulement quelques petites choses me contrariaient : il s’agissait d’une vulgaire copie de mauvaise qualité, matière en jersey coton au lieu de laine, des fils partout à l’envers mal arrêtés, des boutons d’une couleur différente de la photo…

 

Après réflexion je mets une évaluation « neutre » au vendeur (on a le choix entre positive – neutre – négative) en lui signalant les points évoqués plus haut.

Jusqu’ici la communication se faisait en français. Je reçois à la suite un mail en anglais m’insultant et m’injuriant de mille façons style :  « vous êtes débile, vous devez être l’idiot d’un village paumé, vu que vous n’avez que 20 transactions sur eBay vous ne devez pas savoir comment ça marche, les gens comme vous devraient être enfermés, vous êtes-vous évadé de prison ? etc… »

Ça m’a fait beaucoup rire sur le moment alors pour l’énerver un peu plus je lui réponds que ce n’est pas la peine d’être impoli et que je ne comprends pas sa colère ayant mis une évaluation neutre et non pas négative, et en plus mes observations concernant l’objet sont fondées.

S’en suit aussitôt une nouvelle bordée d’insultes « vous êtes une attardée mentale, une folle et une sal.. etc… »


Je suis tombée sur un cas !
Je contacte le service client eBay qui recommande un comportement courtois entre ebayeurs et invite les membres à signaler les abus. Ebay me demande copie de tous les mails échangés avec la source , ce que je fait. Ebay me répond qu’ils vont traiter l’information, puis je me promène sur le site et contacte 2 personnes qui ont laissé des évaluations négatives au même ebayeur « lamaison67 » pour connaître leur expérience ; et bien elles ont vécu exactement la même chose, les mêmes insultes, les mêmes mails ! une des 2 est trop dégoutée et me demande si eBay a fait quoi que ce soit ; à ma connaissance non.

Quelques semaines après elle me demande si j’ai des nouvelles et me raconte la même chose que ce qui va m’arriver 2 jours plus tard : je reçois un mail de « linda nerys@googlemail » qui n’est autre que « lamaison67 » et me propose de me racheter l’objet si je change mon évaluation. Je lui réponds qu’elle pourrait d’abord s’excuser pour toutes les injures proférées et qu’ensuite j’ai contacté eBay, ce qu’elle fait s’appelle de la corruption. En retour je reçois à nouveau une flopée d’insultes : vous êtes bonne pour l’asile, votre mère est une prostituée, j’ai fabriqué pour eBay de faux mails disant que c’est vous qui m’insultez, etc…

Une fois de plus j’envoie copie des mails au service client eBay  qui s’en fiche pas mal puisqu’il a décerné un logo « power seller » au vendeur

Extrait d’eBay : Les PowerSellers, véritables piliers de notre communauté, s'engagent à respecter les valeurs eBay qui constituent l'essence même du site. Il s'agit de vendeurs exemplaires faisant preuve d'un grand professionnalisme, qui possèdent un Profil d'évaluation constitué d'au moins 98 % d'évaluations positives, qui réalisent un excellent chiffre d'affaires ou vendent un grand nombre d'objets par mois et qui respectent les règlements eBay

Ahahah alors là c’est tordant !

 

En fait le chiffre d’affaires les intéresse beaucoup plus que le respect des valeurs (à moins que leurs valeurs soient uniquement sonantes)

 

Conclusion je n’achèterai plus chez aucun ebayeur anglais pour ne pas risquer de tomber à nouveau sur ce « super vendeur »…

 

 

Repost 0
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 14:13

Vous connaissez ?

J’ai découvert ça à la plage des cavaliers à Anglet mais il y en a aussi dans les centres commerciaux, ce qui se comprend mieux.

 

La première fois que je suis passée devant, je n’ai pas tellement prêté attention et j’ai pensé que c’était une baraque à frites/glaces fermée ; à mon second passage, j’ai entendu un chien aboyer de l’intérieur, là je me suis posé des questions, alors j’ai regardé : en fait ce sont des cages qui fonctionnent comme des consignes pour déposer votre chien pendant que vous passez l’après-midi à bronzer ou vous baigner à la plage… pas très sympa tout de même de laisser son chien en cage, toujours mieux que dans sa voiture bouillante mais moins bien qu’à la maison.

Comme je disais plus haut, dans un centre commercial pendant qu’on fait les courses, ça me parait une bonne idée, mais à la plage c'est moyen…



Alex et Alexia n’ont pas pu résister, elles ont testé pour vous !

 

Repost 0
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 14:39

Un temps magnifique, des gens sympathiques, une ambiance conviviale, tous les éléments étaient réunis pour faire de notre 1er pique-nique végétarien de la région une réussite.

 

Suite à la mise en place d’affiches dans les magasins bio de Bayonne et Anglet, une trentaine de personnes a répondu présent à ce rendez-vous. C’était vraiment agréable de rencontrer des personnes partageant les mêmes convictions et le même intérêt pour le végétarisme et ce qui tourne autour, développement durable, écologie, environnement et droits des animaux.

 

Parmi les personnes présentes, un couple et sa fille vivant au Canada qui reviendra s’installer dans la région l’an prochain ; Christine et Alain ont d’ailleurs monté un groupe végétarien au canada, qui se réunit tous les mois ; espérons que nous pourrons faire aussi bien dans quelque temps… pour le moment nous n’en sommes qu’au début, mais ils pourront nous donner des conseils pour améliorer l’organisation de nos pique-niques.

Christine et Alain nous enverrons prochainement des photos prises dimanche et le lien pour leur blog.

 

Nous avons aussi accueilli Emily et Gin, 2 jeunes néo-zélandaises (qui cherchent du travail pour rester un an en France) ; donc on peut dire que pour une première, ce pique-nique était déjà international !  

 

Merci à tous d’être venu et rendez-vous fin aout, pour un nouveau pique-nique !


   

pour les autres photos, regardez l'album --> pique-nique VG pique-nique VG  



Prochain pique-nique annoncé sur la page :
Magasins et évènements bio, écolo ou VG – région Bayonne
VENEZ NOMBREUX  !!!
 

Repost 0
Published by Julia - dans Actions animaux
commenter cet article
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 15:25

Un vrai bon plan à Bayonne : on vous prête un vélo gratis !

C’est pas beau ça ?
Profitez-en vite, les choses gratuites ne le restent pas longtemps en général.


Emprunter un vélo, c'est simple, et en plus c’est gratuit !!!

Où trouver un vélo ?

Désormais, les 130 vélos sont répartis dans 11 lieux stratégiques, autrement dit, il en a toujours un près de chez soi, ou près du parking où on est garé.

 

Comment emprunter un vélo ? avec ou sans abonnement

--> Sans abonnement

Lors de chaque emprunt, il faut remplir un contrat de prêt dans l'un des 11 points d'accueil, présenter une carte d'identité et déposer un chèque de caution ou une carte grise, un permis de conduire, un passeport.

--> Avec abonnement

La carte d'abonnement Cyclocom limite les formalités à chaque location.
Une fois le contrat établi, la carte permet de ne plus laisser de chèque de caution ou de pièce d'identité payante à la cabine.
Puis, il suffit de présenter et de laisser sa carte dans un des points de prêt pour repartir gratuitement avec un vélo.

Un cadenas est automatiquement fourni et un casque est proposé.
Le vélo doit être rapporté le jour même au point où l'emprunt a été effectué avant son heure de fermeture.
et aux différents problèmes qu'ils peuvent rencontrer avec leur vélo.

Plus d'infos : Le site de l'Office de tourisme


À télécharger
:

Pour découvrir le plan des pistes cyclables, et le récapitulatif des informations pratiques, téléchargez le guide de prêt de vélos - mis à jour en janvier 2009.

- Le guide du prêt de vélos (PDF - 1,5 Mo - nouvelle fenêtre)


Repost 0
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 20:02
"Vous en rencontrerez de plus en plus.

Parfois vous fréquenterez quelqu'un de longues périodes avant de vous rendre compte qu'il en est. Cela peut frapper votre famille, vos collègues ou votre partenaire de lit.

Alors autant apprendre tout de suite comment vous comporter avec ces gens qui ne sont plus tout à fait comme vous. Eux. Les végétariens.

Bien sûr vous pouvez avoir de la chance et tomber sur un spécimen qui ne mange pas de viande par simple affaire de goût ou de santé. Là, vous pouvez vous rassurer tout de suite. Simple affaire de choix personnel qui n'engage en rien l'entourage. Fréquenter ce genre de personnes ne changera pratiquement rien à votre vie. Aucun risque de remise en cause de vos habitudes.
Et nous savons bien, jeunes révolutionnaires rockers anticonformistes, qu'il est tout de même des habitudes que l'on quitte difficilement. Écouter d'autres disques que sa maman et porter d'autres vêtements suffit largement à se démarquer.
S'il faut en plus remettre en cause sa routine quotidienne, c'est tout de même trop compliqué. Là, ça prend la tête. Et une fois prise, elle est occupée. Il vaut mieux prévenir que guérir et garder la tête vide qu'essayer de la vider une fois occupée, sans savoir si l'on n'oubliera pas quelque chose dans un coin.
Contentez-vous donc de fréquenter ces végétariens inoffensifs dont je parlais plus haut, ce qui vous permettra de dire que vous en connaissez (c'est très dans le coup et ça fait tolérant, comme d'avoir un copain homo). Évitez tout de même de les multiplier, il ne s'agit pas non plus de gâcher vos soirées.

Et surtout, méfiez-vous des végétariens dangereux, les subversifs, ceux qui le sont par raisonnement. D'abord, le raisonnement ça peut devenir contagieux et vous aurez l'air fin quand vous vous ferez traiter d'intellos par les copains. Ensuite, ils ont des arguments, on ne sait plus quoi leur répondre, c'est très chiant. Voilà donc les pièges les plus grossiers à éviter coûte que coûte pour ne pas perdre la face si vous tombez sur un ami qui vous révèle un beau jour qu'il l'est. Ne succombez pas à la tentation première, la plus évidente, en croyant vous en sortir par un humour dévastateur. Tout simplement parce que, si souriant soit-il, votre interlocuteur est aguerri, il a déjà entendu vos bonnes blagues plus de mille fois et vous rangera illico dans la boîte aux ringards, sans se priver de vous ridiculiser à peu de frais auprès de tous vos proches, jour après jour. Quelle qu'en soit votre envie brûlante, renoncez donc une fois pour toutes au répertoire classique dont sont extraits ces exemples parmi les plus connus : « Moi aussi j'aime le cheval, dans mon assiette », « Et pour le lait de soja, on trait le soja ? », « T'entends crier les radis quand tu les manges ? », « Eh ben, et le lion et la gazelle, alors ? », « Hitler aussi était végétarien », « Vous voulez donner le droit de vote aux animaux alors ? », etc.
Le deuxième écueil est celui dans lequel tombe celui qui prend le végétarien de front, en croyant placer des arguments irréfutables qui seront démontés en deux coups de cuiller à pot. À bannir donc, les « Mais, mes pauvres, qu'est-ce que vous mangez ? » (ils vous le diront), « J'aime les animaux mais j'aime la viande » (ils vous diront qu'il ne s'agit pas d'amour mais de droits des êtres), « Un cochon c'est laid, une poule c'est bête » (ils vous feront la même réponse que ci-dessus, patiemment, ou pire épilogueront sur votre propre cas qui malgré tout ne donne pas droit à votre voisin de vous manger), « On aurait voulu vous voir pour la Yougoslavie » (Ils vous diront que l'un n'empêche pas l'autre, ou, pire, vous demanderont ce que vous , vous avez fait pour la Yougoslavie). En fait les chances de vous en sortir sont minimes.
Reste le troisième écueil classique : faire bloc, freiner des quatre pattes, appeler maman au secours, bref y aller avec franchise : « C'est des choses, j'aime mieux pas y penser, je ne peux pas, j'aime trop ma petite bouffe, je peux déjà pas diminuer le sel sur mes frites alors vous pensez, oui, vous avez raison, bravo si vous pouvez, mais pas moi, y'a déjà vous, ça suffit peut-être pour la cause, vous n'aimez sûrement pas ça autant que moi », etc. Agacés par vos bruissements, grands gestes, cris et larmes, on vous laissera sans doute tranquilles. Mais vous ne ressortirez pas grandis de la confrontation. C'est partout qu'il vous faudra assumer votre condition de bidochons pathétiques. Pas de quoi frimer.

Un seul salut, en fait, si peu honorifique soit-il : la fuite.
Car si vous les laissez parler, ils vous expliqueront. Que rien n'autorise l'espèce humaine à exploiter et à tuer les autres espèces animales. Qu'il faut ajouter à votre vocabulaire l'expression antispécisme, le spécisme consistant à privilégier systématiquement les intérêts des êtres humains au détriment des autres, comme les racisme et sexisme privilégient les intérêts de certains humains en fonction de leur race ou sexe. Que vous avez la tête de ceux qui s'opposèrent il n'y a pas si longtemps à l'abolition de l'esclavage ou aux droits des femmes. De l'avis desquels on s'est fort bien passés. Que le mouvement est en marche. Et que, allez, après tout, c'est juste une notion de plus à intégrer !

De Alias. L'Interdit numéro 8 en août 1998"

Repost 0
Published by Julia - dans Actions animaux
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Julia (Bayonne-et-autour)
  • Le blog de Julia (Bayonne-et-autour)
  • : Evènements "nature" à Bayonne et autour, actions pour les animaux dans la région, voyage à Madagascar, safari au Kenya, chats,
  • Contact

Brésil

rio pain sucre photoJulia

Circuit avec Héliades

Bahia /

Rio /

Iguaçu /

Bahia

Recherche

Safari en Afrique

Tsavo-est-zebre-boit2.jpgSafari Kenya : 

Masai Mara, Amboseli,

Tsavo est, Tsavo ouest 

  

 

 

 

grumeti 2Tanzanie, Grande

migration Serengeti,

Ngorongoro

Tarangire

 

Madagascar

La marmaille à la case :

marmaille a la case

 

RN 7 - de Tana à Ifaty :

visage mada

 

Actions, végétarien, bio

Action pour les animaux,  mont de (mar)sang 180709

pique-nique végétarien,  

magasins bio sur Bayonne  

et la région 

 

   

                                                            

J'habite chez mes chats

 soleil.jpg

 

recettes pJe suis nulle en cuisine !...

Si vous êtes comme moi,

j'ai quelques recettes

rapides et inratables